A voir

Retour sur l’histoire de la Corse

histoire-de-la-corse

La Corse ou l’île de beauté, elle porte bien son nom car elle est dotée de paysages magnifiques verdoyants. Pour mieux comprendre l’histoire de la Corse, je vous emmène faire un tour dans les villages de montagnes au cœur de l’île, loin des plages et des sites touristiques, car il paraît que c’est en haut que la culture et les traditions sont les mieux préservés.

Origines des habitants de la Corse

Les premiers qui se sont aventurés sur l’île venaient d’Italie et de Sardaigne. Ils sont arrivés il y a environ 12000 ans. Leurs descendants ont d’ailleurs laissés d’impressionnants vestiges, ce sont les fameuses statues menhirs de Filitosa. Petit à petit, cette population a colonisé l’intérieur de l’île, la vie s’est organisée de façon indépendante à l’intérieur de chaque vallée, cette tradition s’est perpétuée durant de longs millénaires. Pour autant, les pourtours de l’île ne vont pas restés déserts, au fil des siècles, tous les peuples marchands y ont jeté leur ancre, les phéniciens, les romains, les phocéens, les carthaginois. Au début du Moyen-Age, les barbares venus du Nord vont également s’installer en Corse tandis qu’à la même époque les pirates sèment la terreur sur les côtes de l’île. Résultat, la population va s’enfoncer encore un peu plus à l’intérieur des terres, bref, le peuple corse est issu d’un vaste brassage qui s’est effectué sur les côtes de l’île et en même temps, l’identité du peuple corse s’est forgée à l’intérieur des vallées. A partir du XIIIème siècle, il y a un peuple marin qui va commencer à coloniser la Corse, ce sont les génois et ils vont occuper l’île pendant cinq siècles. Les génois viennent de Gènes, une cité située au Nord de la botte italienne, c’est ce que l’on appelle une république maritime. Les génois sont riches et ce sont des banquiers et ils ont comme client une grosse pointure de l’époque l’Espagne.

corse-histoire

Historique de Corse jusqu’à son indépendance

L’Espagne va apporter aux génois un sérieux coup de main aux génois. Pour empêcher des incursions, les génois réalisent une grande fortification de la Corse, ils édifient une centaine de tours sur tout le littoral, elles sont gardées jour et nuit pour donner l’alerte à la moindre tentative d’invasion, car la population corse de l’époque redoute les pirates, non seulement pour leur pillage mais aussi parce qu’ils font des prisonniers pour les emmener comme esclaves dans les pays d’Afrique du Nord. Les génois se retranchent dans les villes du littoral, la menace ne vient pas que de la mer, car les génois se méfient aussi de l’intérieur de l’île et des corses toujours prêts à la révolte. Au fil des siècles, les tentions ne cessent d’augmenter. Au XVIème siècle, les génois se décident à développer l’agriculture mais cette intervention se heurte au mécontentement des paysans corses. Au XVIIIème siècle, la Corse se soulève et en 1755, Pascal Paoli prend la tête de la rébellion et mené la Corse vers son indépendance le 14 Juillet.